IPC juin 2011

Indice des prix à la consommation (IPC) Une inflation rampante en juin 2012
2012-09-09 La Nation n°175

L’indice des prix à la consommation de juin 2012 indique une progression du niveau général des prix de 0,6%, soit le même niveau enregistré durant le mois précédent. Au second trimestre 2012, les prix sont en hausse de 1,8% contre une baisse de 2,1% au premier trimestre de l’année en cours. De la lecture de l’indice des prix à la consommation de juin 2012 en ligne sur le portail numérique du Ministère de l’Economie et des Finances, il ressort que les prix des postes de dépenses "alimentation, boisson et tabac", "logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles" et "autres biens et services" ont connu des hausses respectives de 0,7%, 1,4% et 0,3.

En revanche, les prix de la rubrique "articles d’habillement et articles chaussants " accusaient une baisse de 1,2% au cours du mois de juin dernier.

De manière plus fine, on observe une augmentation des tarifs pratiqués dans la vente de certains produits alimentaires qui est de 0,7% en glissement mensuel et de 2,9% en variation trimestrielle.

Il s’agit des huiles (+16,4%), des sels et épices(+1,8%) et des céréales (+0,3%). D’autres denrées de base ont enregistré des baisses de prix qui découleraient d'un meilleur approvisionnement des marchés.

C'est le cas notamment des légumes frais (-1,4%), des légumes secs (-0,3%), des pommes de terres (-13%), des viandes (-3,2%),), des farines (+0,7%) et des fruits frais (-7,3%).

Parallèlement, le coût des tabacs a progressé de 1,8%, du en grande partie au prix du khat.

Une tendance similaire prévaut au niveau poste "logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles".

En effet, les prix des loyers bruts et des autres combustibles, charbon des bois, se ont respectivement accrus de 4,5% et de 7.7%.

De telles évolutions représentent 37% de la hausse de l’indice du mois. Notons au passage que le recul des prix des combustibles liquides, de l’ordre, de 2,7% n’a pas inversé la tendance haussière de la fonction.

En glissement annuel, la fonction affiche une baisse de 6%. Idem, les prix de celle-ci ont chuté de 7,6% durant le premier trimestre 2012.

Et ce, faut-il ajouter, en étroite liaison avec le coût de l’électricité dont les tarifs sociaux ont diminué de 30% pour les ménages vulnérables.

De moindre envergure ont été les baisses des prix des fournitures scolaires (-1,5%) et des autres biens et services (-0,3%).

On peut dire autant du niveau des prix des "articles d'habillement et articles chaussants” en baisse de1,2 %.

On le doit au recul des tarifs de vente des articles d’habillement (-1,7%).

Sur une année, les prix de cette fonction affichent une hausse de 0,8%.

L’indice des prix de la fonction "transports" se caractérise par une légère baisse mensuelle de 0,1%.

Inversement, celui des carburants a augmenté de 0,7% compte tenu des répercussions des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux.

Comparativement au même mois de l’année écoulée, les tarifs en vigueur dans cette fonction sont en hausse de 2,8%.

Enfin, les prix des postes "santé" et "ameublement et entretien courant du logement " ont enregistré des baisses respectives de 1% et 0,1% en glissement mensuel.

Les prix des autres fonctions n’ont pas varié au cours de juin 2012.