Avis d'Appel d'Offres National

Financement

Lutte contre la pauvreté urbaine Un programme pilote de micro finance islamique à Balbala
2012-09-20 La Nation n°184

Edition_184_pic_4

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, et la secrétaire d’Etat à la Solidarité Nationale, Mme Zahra Youssouf Kayad, ont signé hier au cabinet ministériel de la première personnalité politique une convention de prêt, d’un montant de 1 million de dollars américains, destinée au financement des micros crédits dans le cadre de la lutte contre la pauvreté urbaine à Balbala.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, et la secrétaire d’Etat à la Solidarité Nationale, Mme Zahra Youssouf Kayad, ont entériné hier au cabinet ministériel du grand argentier national la signature d’une convention de financement, d’un montant de 1 million de dollars américains, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté urbaine à Balbala.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du secrétaire général du MEFIP, M. Simon Mibrathu, du directeur en charge des financements extérieurs de ce même département ministériel, M. Almis Mohamed Abdillahi, et du directeur général de l’agence djiboutienne de développement social(ADDS), M. Mahdi Mohamed Djama.

Par le présent accord, l’Etat rétrocède à l’Agence Djiboutienne de Développement Social (ADDS) la somme de 1 millions de dollars américains qui provient d’un prêt de la Banque islamique de développement(BID) de l’ordre de 5,7 millions de dinars, soit l’équivalent de 8 millions de dollars américains, qui va servir de financement au projet de réduction de la pauvreté urbaine à Balbala (PREPUD).

Plus spécifiquement, les fonds financeront des activités génératrices de revenus selon le principe de la micro finance islamique.

Ils ciblent en priorité les femmes chefs de ménages démunis et les jeunes sans emploi mais potentiellement actifs et les micros entreprises.

Balbala est la zone toute désignée pour ce programme pilote de micro finance islamique selon la secrétaire d’Etat à la Solidarité Nationale. "Le projet est novateur.

L’ADDS financera avec l’appui conséquent de l’Etat des activités génératrices de revenus dans les quartiers populaires de Balbala.

Et grâce au mécanisme pratique et efficient de la finance islamique, ces communautés urbaines se prendront en charge elles-mêmes pour sortir des aléas de la pauvreté", a-t-elle indiqué en substance.

A l’issue de la cérémonie de signature de cet accord, Mme Zahra Youssouf Kayad n’a pas manqué de féliciter le Ministère de l’Economie et des Finances qui se distingue comme partenaire stratégique du Secrétariat d’Etat à la Solidarité.

‘’Le ministre de l’Economie et des finances et son équipe ont toujours été proactifs quant à la mobilisation des financements dans le cadre de la lutte contre la pauvreté’’ a déclaré la Secrétaire d’Etat à la Solidarité nationale.

Cette personnalité politique a également émis le souhait d’élargir ce partenariat au bénéfice d’autres secteurs.

Elle a par ailleurs confirmé la volonté commune du Ministère de l’Economie et des Finances et du Secrétariat d’Etat à la Solidarité Nationale de mettre en œuvre d’importants projets de lutte contre la pauvreté d’ici l’année prochaine.

De son côté, le ministre de l’Economie et des Finances a affirmé que son département ministériel et celui de sa collègue de la Solidarité nationale sont voués à travailler main dans la main pour lutter efficacement contre la pauvreté.

M. Ilyas Moussa Dawaleh a conclu ses propos en disant que le SESN et l’ADDS sont les principaux outils de notre politique de lutte contre la pauvreté.

"Nous nous devons de les épauler pour obtenir des résultats concrets sur le terrain", a-t-il martelé.