Avis d'Appel d'Offres National

FMI

5 chiffres inquiétants pour la croissance mondiale
2012-09-21 La Tribune

Le Fonds monétaire international devrait revoir à la baisse sa prévision de croissance mondiale pour 2012. Une décision qui prend en compte le "ralentissement de l'économie mondiale", notamment en Europe. Le point en 5 chiffres.

• 3,5% : Pour l'instant, il s'agit de la prévision de croissance du PIB mondial pour cette année établit par le FMI. Mais celle-ci devrait être abaissée de "quelques dixièmes" de points. C'est ce qu'a indiqué ce jeudi Hoe Ee Khor, le directeur adjoint du département Asie et Pacifique du Fonds. "L'économie mondiale s'est affaiblie", a noté ce dernier. Pour 2013, l'institution table pour l'instant sur une hausse de 3,9% du PIB mondial. Une nouvelle prévision doit être annoncée le 9 octobre. "Nous nous attendons à ce que l'économie mondiale se rétablisse progressivement dans le courant de l'année prochaine", a toutefois tenté de rassurer le responsable du FMI.

• 45,9 : L'indice de l'activité du secteur privé au mois de septembre dans la zone euro s'éloigne de la barre des 50 qui sépare expansion et contraction (l'indicateur affichait 46,3 points au mois précédents). Il s'agit de sa plus forte contraction depuis trois ans. Autrement, dit, la zone euro s'achemine vers un nouveau trimestre de repli du PIB, ce qui correspondrait à une récession.

• -2,4% : Il s'agit de la nouvelle perspective de recul du PIB italien en 2012 telle qu'elle a été révisée à la baisse par le gouvernement de Mario Monti jeudi. Auparavant, Rome tablait sur un recul de 1,2% de la croissance cette année. Ailleurs en Europe, l'Irlande affichait une croissance nulle au deuxième trimestre. De son côté, la Banque de France a confirmé début septembre qu'elle tablait sur un recul du PIB de 0,1% au troisième trimestre.

• 1,4% : Le taux de croissance pour les pays du G7, tel qu'il est prévu par l'OCDE pour cette année stagne par rapport à la hausse mesurée en 2011. Selon ces prévisions, l'Allemagne serait gagnée elle aussi par la déprime de l'économie. L'OCDE a revu à la baisse sa prévision pour ce pays en 2012 : elle passe à 0,8% contre 1,2% précédemment.

• 47,8 : L'indice mesurant l'activité manufacturière en Chine et mesuré par HSBC reste sous la barre des 50 en Chine. Toutefois, bonne nouvelle : il grimpe de 0,2 points par rapport au mois précédent. Cet indice reste cependant mauvais puisqu'il se situe sous la barre des 50. Il ne présage rien de bon pour la croissance du pays. Au deuxième trimestre le PIB chinois n'a crû "que" de 7,6%, la plus mauvaise performance depuis la crise de 2008.