Djibouti/Banque Mondiale

"La collaboration entre la Banque Mondiale et notre pays nous permettra de progresser sur le sentier du développement et dans la réalisation des OMD", selon le ministre de l’Economie et des Finances
2012-11-04 ADI

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui lors de l’inauguration des travaux de l’atelier de réflexion sur la Stratégie de partenariat entre la République de Djibouti et la Banque mondiale sur la période 2013-2016, le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, s’est dit profondément convaincu que "la collaboration entre la Banque Mondiale et notre pays sera fructueuse et nous permettra de progresser sur le sentier du développement et dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

"L’Association Internationale pour le Développement (IDA), filiale de la Banque Mondiale est à ce titre le plus important partenaire au développement de part sa contribution au Programme d’Investissement Public", a-t-il indiqué.

Le ministre de l’Economie et des Finances a fait savoir que "le volume total des contributions de l’Association pour les projets en cours de réalisation est d'environ 24 millions de Dollars E.U. et représente 34% des financements multilatéraux."

Selon M. Ilyas Moussa Dawaleh, "les engagements de la Banque Mondiale à travers les CAS antérieurs étaient plutôt axés sur les secteurs sociaux (Education, Santé, Actions Sociales), sur l’Eau et l’énergie."

"Dans le cadre de cet exercice et du CAS 16, la Banque couvrira la période 2013 - 2016 et regroupera respectivement l'IDA 16 et l'IDA 17", a-t-il dit, ajoutant que "les premières affectations de l'enveloppe pour les projet(s) concernant IDA 16 et IDA 17 iront vers la géothermie pour 6 millions de dollars et la Santé pour l'année 2013 avec 7 millions de dollars EU."

Le ministre a souligné par ailleurs que "l'affectation des ressources de l'IDA 17 sont en cours d'examen et nous pourrons en discuter de manière collégiale."

"La Banque Mondiale accompagnera aussi les autorités dans la réalisation d'études économiques et où technique qu'il convient de spécifier et votre concours, là aussi, s'avère indispensable afin de déterminer des domaines aussi variés que l'intégration régionale, le développement des régions à travers les pôles de croissance, l'employabilité des jeunes, le renforcement de la gouvernance, l'appui au secteur privé et les normes en matière d'habitat, de coût de construction et d'isolation, les économies sur le secteur de l'énergie et de l'eau pour ne citer que quelques pistes de réflexions", a déclaré en substance M. Ilyas Moussa Dawaleh.

Le ministre de l’Economie et des Finances a estimé qu’ "à travers cet atelier, la Banque Mondiale montre sa volonté d’accompagner les efforts du gouvernement de la République de Djibouti dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté et dans sa stratégie de développement ainsi que face aux défis que nous sommes amenés à relever dans un monde en profonde mutations."

"Je demeure d’ailleurs persuadé que la collaboration entre la Banque Mondiale et notre pays sera fructueuse et nous permettra de progresser sur le sentier du développement et dans la réalisation des OMD", a-t-il indiqué.