Etats-Unis

Barack Obama appelle le Congrès à un compromis pour le budget
2013-03-02 La Tribune

Obama

Le président américain a exhorté samedi les élus républicains et démocrates du Congrès à rechercher avec lui un compromis pour sortir les Etats-Unis de la crise budgétaire ouverte par l'entrée en vigueur, la veille, de coupes automatiques dans les dépenses fédérales.

"Ces réductions de dépenses ne sont pas intelligentes". Après que les coupes automatiques sont entrées en vigueur vendredi, le président américain, Barack Obama, a appelé les élus démocrates et républicains du Congrès à se mettre d'accord pour trouver rapidement un accord sur le budget.

"Cela va nuire à notre économie et nous coûter des emplois. Et le Congrès peut les annuler à tout moment, dès lors que les deux camps manifestent la volonté de parvenir à un compromis", a-t-il déclaré dans son allocution radiophonique et internet hebdomadaire.

Salaires réduits et temps de travail diminué

Comme il le fait depuis des semaines, Barack Obama a ensuite énuméré une liste de conséquences concrètes de ces coupes budgétaires dues au blocage politique entre la Maison blanche et le Congrès.

"Dès cette semaine, les entreprises qui travaillent avec l'armée vont devoir mettre des salariés au chômage. Les villes situées près des bases militaires vont subir un coup important. Des centaines de milliers d'Américains qui servent leur pays - les gardes-frontières, les agents du FBI, les employés civils du département de la Défense - vont voir leurs salaires réduits et leur temps de travail diminué", a-t-il notamment indiqué.

Le Congrès a jusqu'au 27 mars pour voter une loi sur le budget. C'est au cours de cette loi que démocrates et républicains pourraient se décider sur des coupes budgétaires plus ciblées, et annuler ainsi les coupes automatiques qui ont été mis en oeuvre vendredi.