Projet d’adduction d’eau Ethiopie-Djibouti

Signature d’une convention de financement de 339 millions de dollars US entre Djibouti et l’Exim Bank de Chine
2013-09-11 ADI

La salle de réunion du Ministère des Finances a abrité aujourd’hui une cérémonie de signature d’un accord de prêt entre la République de Djibouti et l’Exim Bank de Chine.

Les documents relatifs à cet accord de 339 millions de dollars US destiné à financer un projet transfrontalier d'adduction d'eau potable entre l’Ethiopie et Djibouti ont notamment été signés par M. Ilyas Moussa Dawaleh, ministre djiboutien de l’Economie et des Finances, et M. Wang Fade, directeur général adjoint de l’Exim Bank de Chine.

Plusieurs personnalités, parmi lesquelles les ministres de l'Agriculture et des Affaires étrangères, MM. Mohamed Ahmed Awaleh et Mahmoud Ali Youssouf, l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Djibouti, M. Fu Huaqing, le secrétaire général du Ministère des Finances et le directeur général de l’ONEAD, M. Mohamed Fouad Abdo, ont pris part à la cérémonie de signature de cette convention de financement.

Le lancement des travaux d'adduction d'eau potable de la région éthiopienne de Shinillé vers Djibouti, à travers la construction d'un pipeline et le forage de puits, est prévu avant la fin de l’année.

Ce projet transfrontalier, qui sera exécuté dans un délai de 24 mois, rendra disponible un volume de 100.000 mètres cubes d’eau potable à un prix abordable.

Dans une brève intervention faite à l’issue de la signature de cette convention, le ministre des Finances a tenu à rappeler que la lutte contre la soif demeure au centre des préoccupations du chef de l’Etat, M. Ismail Omar Guelleh, et de son gouvernement.

"La chine est très sensible à la problématique de la rareté des ressources hydriques à Djibouti", a indiqué pour sa part M. Wang Fade, avant de préciser que l’EXIM Bank vient de conclure le financement de quatre grands projets pour une enveloppe de plus de trois milliards de dollars US.

Rappelons que le ministre djiboutien des Finances et son homologue éthiopien ont signé en janvier dernier à Djibouti plusieurs accords de coopération.

Parmi ces accords figurait celui relatif au projet transfrontalier d'adduction d'eau potable qui constitue un jalon supplémentaire de l'intégration économique entre les deux pays.

Avec la mise en oeuvre de ce futur réseau d'adduction d'eau potable, Djibouti bénéficiera d'un approvisionnement régulier de 100.000 mètres cubes d'eau, alors que la production nationale est actuellement estimée à 20.000 mètres cubes d'eau.