Dette

Le marocain BMCE Bank lève 300 millions de dollars
2013-11-26 Jeune Afrique

Msspznmxmsq8kbcweojiiru4%3d&expires=1537395441

BMCE Bank vient de finaliser l'émission d'un Eurobond de 300 millions de dollars sur les marchés internationaux. Cette opération, une première, ouvre la voie aux autres banques marocaines en plein développement.

Comme annoncé en juin dernier, BMCE Bank a émis son Eurobond sur les marchés internationaux. Mais la banque marocaine n'a pas levé, comme désiré initialement, 500 millions de dollars mais 300 millions sur cinq ans, avec un taux de rendement initial de 6,5% et un coupon de 6,25%. L'opération a été conseillée par Barclays, BMCE Capital, BNP Paribas et Citi. Selon des éléments fournis par les banquiers d'affaires, les souscripteurs sont originaires du Royaume-Uni à hauteur de 45% du montant émis, du Moyen-Orient (19%), de Suisse (13%) et d'Asie (10%), 15% venant d'autres régions. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a annoncé avoir souscrit à hauteur de 60 millions de dollars à l'emprunt.

Avant l'émission, finalisée le 21 novembre, BMCE Bank avait rencontré des acheteurs à Londres, en Suisse, au Moyen-Orient, à Hong Kong et à Singapour, le roadshow se terminant mardi 19 novembre selon la publication spécialisée Euroweek. Roadshow

Dans un contexte international marqué par la fin de la politique de quantitative easing des Etats-Unis, les opérations venues des marchés émergents sont considérées comme moins intéressante. C'est sans doute pour cette raison que BMCE Bank n'a pas émis son Eurobond dès juin dernier. "Le fait que BMCE ait levé 300 millions au lieu de 500 millions comme initialement annoncé suggère que la banque n’était pas prédisposée a accepter des souscriptions additionnelles à des taux de rendement plus élevés", commente Samir Gadio, stratégiste marchés émergents chez Standard Bank à Londres.

"L’obligation se traite présentement à environ 6,5% sur le marche secondaire, ce qui représente environ 508 points de base au dessus des taux équivalents du Trésor Américain. A ces niveaux, nous trouvons l’Eurobond de la BMCE relativement attractif en considérant les perspectives favorables pour la banque et le risque de concentration modéré qui découle de la diversité géographique de ses opérations", ajoute Samir Gadio.

Le groupe bancaire, deuxième banque privée du Maroc, est aussi présent via Bank of Africa dans plus d'une dizaine de pays au sud du Sahara. Il pourra avec cet emprunt financer une partie de son expansion, à la fois dans le Royaume chérifien mais aussi dans le reste du continent.

Seconde

Nick Darrant, de BNP Paribas, a confirmé à Jeune Afrique que l'opération était l'une des premières de ce type pour une banque d'Afrique du Nord, évoquant uniquement le précédent de Nile Finance (véhicule basée aux Iles Cayman et détenu par National Bank of Eygpt) en 2010. Le Maroc a émis en juin dernier un emprunt international de 750 millions de dollars et s'apprête à faire de même bientôt. La sortie de BMCE ouvre les portes des Eurobonds au reste du secteur bancaire marocain. Contrainte par l'insuffisance de liquidités au niveau local, d'autres institutions financières marocaines pourraient suivre l'exemple de BMCE. En premier lieu Attijariwafa Bank et Banque Populaire, qui ont également besoin de fonds pour financer leur stratégie africaine.