Avis d'Appel d'Offres National

Chambre de Commerce de Djibouti

Le secteur privé djiboutien appelé à profiter des opportunités turques
2014-01-20 La Nation

Une réunion d’information sur les opportunités d’affaires en Turquie s’est déroulée hier matin à la chambre de commerce de Djibouti. Le président de la chambre consulaire, M. Youssouf Moussa Dawaleh et plusieurs figures du monde économique de la place ont suivi avec attention les explications d’un homme d’affaires turc, en l’occurrence M. SAGBAN Mahmut, sur le sommet d’affaires Turquie-Afrique de l’Est ou «Trade-Bridge 2014 » qui est prévu en février prochain dans la ville de Gaziantep en Turquie.

Le modèle de développement économique turc est un exemple à suivre pour le reste du monde. Une croissance soutenue à deux chiffres depuis bientôt dix ans et un rayonnement particulier dans le monde des affaires sont autant d’arguments que la Turquie tente d’exporter partout ailleurs. C’est ce qui explique l’organisation du Sommet d’Affaires International intitulé « Turkiye-East Africa » Trade Bridge 2014 ou Pont commercial entre la Turquie et l’Afrique de l’Est.

Il s’agit d’un sommet d’affaires international axé sur les opportunités commerciales dans les secteurs les plus dynamiques et les plus porteurs qui constituent la locomotive de l’économie turque. Tout au long de son intervention, l’homme d’affaire turc, M. SAGBAN, a développé tous les aspects de ce sommet organisé par la confédération des hommes d’affaires et des industriels turcs, ‘TUKSON’.

Cette année, le Sommet doit se tenir du 9 au 13 février prochain dans la ville de GAZIANTEP, au sud de la Turquie. Au programme, la découverte d’une large palette d’entreprises opérant dans les secteurs comme l’industrie agroalimentaire, les produits pharmaceutiques et la cosmétique, le textile, le mobilier, les broderies et les tapisseries, les fers forgés.

Des stands d’expositions, des visites de sites ainsi que des échanges bilatéraux entre entrepreneurs et capitaines d’industrie sont également à l’agenda de cette rencontre internationale. La présentation de ce Sommet d’Affaires International, a valu à l’homme d’affaires turc de faire également le tour de la confédération des industriels et des hommes d’affaires turcs qui, a-t-il précisé, regroupe plus de 140 000 grandes entreprises et industries ainsi que quelques 55 000 adhérents.

Il a également spécifié que le Sommet d’Affaires International « Trade Bridge » en est à sa 9ème édition. Pour rappel, la première édition qui remonte à l’année 2009 avait vu la participation de plus de 54 pays dont quelque 300 entreprises africaines. Plus généralement, a-t-il clarifié, le Pont de Commerce turc comprend deux volets, l’un masculin et l’autre purement féminin. Ce second volet s’adresse exclusivement aux Femmes Entrepreneurs qui doivent rencontrer, échanger et tisser des liens professionnels avec leurs homologues turques.

L’autre grande particularité de ce sommet, c’est qu’il vise principalement les entreprises d’importations opérant dans tous les domaines. Ainsi, les entreprises spécialisées dans l’achat, la revente ou la distribution des produits industriels ou artisanaux sont hautement concernés par ce sommet qui devrait leur permettre de découvrir des filières d’importation plus diversifiées et plus intéressantes.

Il faut dire également que lors de ce sommet, les participants auront l’opportunité d’effectuer des visites dans des grands groupes industriels et découvrir les innovations ainsi que les méthodes de travail et les infrastructures de dernières générations mise en œuvre dans les différents ateliers industriels. C’est aussi l’occasion pour les entreprises participantes de nouer des liens de travail avec des compagnies turques réputées dans des domaines de haute technologie et autres. Le président de la chambre consulaire, M. Youssouf Moussa Dawaleh et la communauté d’affaires djiboutienne ont suivi avec beaucoup d’intérêt les particularités de ce Sommet d’Affaires unique en son genre.

Ils n’ont pas cachés non plus leur volonté de participer de manière active à cette rencontre très opportune. Il faut dire que la découverte de nouvelles filières d’importations constitue une manne pour le développement et la diversification du commerce à Djibouti.

Cette rencontre d’information sur le Sommet d’Affaires International avait valeur d’invitation officielle pour l’homme d’affaires turc qui a profité de l’occasion pour appeler ses homologues djiboutiens à prendre part massivement à cette rencontre qui est spécialement dédiée cette année à l’Afrique de l’Est.