Djibouti / Dubaï

Porter le niveau des relations économiques à un niveau plus « stratégique »
2014-04-14 La Nation

Le ministre de l’Economie et des Finances Chargé de l’Industrie, M. Ilyas Moussa Dawaleh a conduit une délégation de haut rang à Dubaï du 8 au 10 Avril dernier. Les autorités djiboutiennes et émiraties ont décidé, à l’issue d’entretiens fructueux, d’élever davantage la nature des relations économiques et les porter à un « niveau plus stratégique ». Le ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, s’est rendu à Dubaï, du 8 au 10 Avril, à la tête d’une importante délégation au sein de laquelle étaient représentées différentes institutions djiboutiennes dont la chambre de Commerce de Djibouti (CCD), l’Office national du Tourisme de Djibouti et l’agence nationale pour la promotion des Investissements. La CCD et l’ONTD ont été représentés respectivement par M. Youssouf Moussa Dawaleh et M. Mohamed Abdillahi Waïs. Cette participation djiboutienne de haut niveau intervient dans le cadre de l’organisation par l’Emirat de Dubaï du Forum Annuel sur les Investissements (AIM). Le thème retenu pour cette quatrième édition était le suivant:«Partenariats en matière d´investissement pour une croissance durable et inclusive dans les marchés pionniers ou émergents ». Il faut rappeler que ce forum annuel est centré sur les Investissements Directs Etrangers (IDE). L’AIM se positionne comme le stimulateur d’IDE des marchés émergents et l’incubateur de croissance des économies en rapide expansion. Notons, pour avoir un ordre de grandeur, que 60 ministres et plus de 500 investisseurs (fonds et multinationales) ont participé à ce forum. A cet effet, l’ANPI, la CCD et l’ONTD ont conjointement présenté les différentes facettes du potentiel économique et commercial de la République de Djibouti au sein du Pavillon National de Djibouti qui a connu un franc succès, tant au niveau des pouvoirs publics que des investisseurs qui sont à la quête d’opportunités. En marge des différentes conférences thématiques, le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh a eu une réunion officielle avec le Ministre de l’Economie des Emirats Arabes Unies, M. Sultan Bin Saeed Al Mansoori. M. Ilyas Moussa Dawaleh a présenté au ministre émirati les programmes de diversification économique menés par le gouvernement djiboutien, et notamment les 5 secteurs à même de propulser la croissance économique de notre pays. Le ministre djiboutien de l’Economie et des Finances s’est félicité de l’excellence des relations économiques solides entre Djibouti et Dubaï durant les 15 dernières années. M. Sultan Bin Saeed Al Mansoori, Ministre de l’Economie des Emirats Arabes Unis a mis l’accent sur l’importance que Dubaï accorde au développement de la République de Djibouti. Il a notamment demandé que de nouvelles pistes de coopération économique et commerciale soient explorées entre Djibouti et Dubaï. Il a affirmé que des opportunités immenses sont désormais ouvertes entre notre pays et l’Emirat. Les 2 responsables se sont accordés à mettre en commun une vision de développement des relations économiques et commerciales propres entre Djibouti et Dubaï pour les 5 années à venir. A cet effet, le Ministre de l’Economie des Emirats Arabes Unis est attendu à Djibouti afin de consacrer officiellement cette vision commune. M. Sultan Bin Saeed Al Mansoori a affirmé l’engagement de son gouvernement à porter l’état des relations économiques entre Djibouti et Dubaï « à un niveau plus stratégique ». Le Ministre de l’Economie et des Finances, Mr Ilyas Moussa Dawaleh a également rencontré le Directeur Général et Administrateur de l’Economic Zones World (EZW), la société mère qui gère notamment la Zone Franche de Jebel Ali, connue sous l’appellation de JAFZA. M. Talal Al Hashimi a présenté au Ministre les sociétés qui se trouvent sous l’autorité de l’EZW, et notamment la « Dubaï Auto Zone ». M. Al Hashimi a signifié au responsable Djiboutien le succès du partenariat entre la Zone Franche de Djibouti et JAFZA. Il a demandé à ce que le gouvernement djiboutien et l’Economic Zones World renforcent davantage leur partenariat.