Somalie

Bashir Isse Ali nommé gouverneur de la banque centrale
2014-05-05 La Nation

Décrit comme un banquier chevronné, Bashir Isse Ali était le gouverneur par intérim de l’institut d’émission somalien depuis la démission de son prédécesseur au poste, Yussur Abrar, qui remonte au mois de novembre 2013. Le gouvernement somalien vient de nommer Bashir Isse Ali au poste de gouverneur de la Banque centrale de Somalie, en remplacement de Yussur Abrar qui avait démissionné en novembre 2013 pour protester contre les «interférences des autorités» dans le fonctionnement de l’institution. Décrit comme un banquier chevronné, Bashir Isse Ali était le gouverneur par intérim de l’institut d’émission somalien depuis le départ de Mme Abrar. Auparavant, M. Isse Ali avait notamment occupé les fonctions de directeur général adjoint de Somali Commercial Bank et de président d’une commission nationale chargée de la réforme du système financier de la gestion des entreprises publiques. «La Banque centrale joue un rôle essentiel dans la gestion transparente des recettes publiques, et le plan du gouvernement de créer des institutions économiques crédibles et efficaces pour accompagner les efforts menés par la Somalie pour retrouver son statut», a commenté le Premier ministre, Abdiweli Sheikh Ahmed, à l’occasion de la nomination de M. Isse Ali. La démission de Yussur Abrar, un mois et demi seulement après sa nomination, avait provoqué un choc dans les milieux financiers. Cette femme au caractère bien trempé qui avait occupé des postes de responsabilité dans des banques internationales et des sociétés d’assurance de renom, avait mis en cause la transparence de l’institution et les pressions dont elle faisait l’objet. Sa démission a refroidi les bailleurs de fonds qui avaient promis, en septembre 2013, 1,8 milliard d’euros pour la reconstruction de la Somalie. Dans sa lettre de démission, Yussuf Abrar a affirmé que la Banque centrale «n’a pas été autorisée à fonctionner sans interférence et ne peut pas opérer comme institution crédible».