Banques

Cette nuit en Asie : les banques chinoises dans une orgie de levées de fonds
2014-05-14 Les Echos

Wseu%3d&expires=1511495656

Bank of China, Agricultural Bank of China, Shanghai Pudong Development Bank... Les grandes banques chinoises se tournent de plus en plus vers les marchés pour leurs financements.

100 milliards de yuans ! Tel est le montant, équivalant à près de 12 milliards d’euros, que Bank of China cherche à lever à la Bourse de Shanghai mais également à l’étranger. D’après un prospectus présenté hier, la quatrième banque chinoise procéderait à l’émission d’actions préférentielles, un type de titres nouveau en Chine, que le régulateur a autorisés il y a deux mois, dans le cadre d’un programme d’essai. Le succès a été rapide : Agricultural Bank of China, la troisième banque chinoise, a annoncé, la semaine dernière, son projet de lever, elle, 80 milliards de yuans, également via l’émission d’actions préférentielles. Ces actions, qui sont émises via des placements privés et peuvent, sous certaines conditions, être converties en titre classiques ultérieurement, ont aussi été choisies par Shanghai Pudong Development Bank, qui souhaite émettre 30 milliards de yuans. Cette floraison de levées de fonds bancaires témoigne de la situation dans laquelle se trouvent les banques chinoises. La mise en place de normes prudentielles plus exigeantes les oblige à renforcer leurs capitaux propres. D’après les calculs de Mizuho Securities, s’ils ne font rien pour s’attaquer au problème, les quatre géants bancaires chinois pourraient cumuler un manque de 87 milliards de dollars à l’horizon 2019. A cela s’ajoute le contexte d’une dégradation de la situation financière et d’une nette augmentation des prêts non performants. Bien que ceux-ci restent à des niveaux très raisonnables en valeur absolue (autour de 1% des prêts bancaires selon les chiffres officiels), la pression monte sur le système bancaire pour qu’il renforce ses digues en cas de tempête. Hier, on a appris que le régulateur bancaire travaillait actuellement à la définition d’un dispositif d’urgence pour le cas où une banque ferait faillite.