P.A.I.D

Des investissements de 5,3 milliards FD en 2012
2012-01-04 La Nation n°4

On observe une reprise progressive du trafic maritime dans l’enceinte portuaire de Djibouti ville au 31 décembre 2011. Cette tendance haussière devrait être de mise dans l’entreposage des conteneurs, le transport des bestiaux, les importations et exportations de marchandises d’ici les douze prochains mois. Une prévision aussi réaliste donne un sens au programme d’investissements conséquents et bien ciblés que le PAID projette de réaliser en 2012.

L'optimisme prévaut parmi l’équipe dirigeant du Port Autonome International de Djibouti (PAID) en ce début de la nouvelle année 2012. A raison d’ailleurs puisque tous les indicateurs du trafic maritime étaient au vert au 31 décembre 2011.

Le constat en dit long sur le regain de dynamisme de ce fleuron national. Ainsi, le PAID tire d’importantes recettes des redevances de différentes activités qui connaissent une reprise progressive.

Qu’il s’agisse des mouvements de navires, des transbordements de marchandises et de l’entreposage des conteneurs. Cette tendance haussière devrait être de mise dans les trafics de bestiaux, de conteneurs et de charbons vers l’Ethiopie d’ici les douze prochains mois.

Une telle projection donne un sens au programme d’investissements, de l’ordre de 5.3 milliards de nos francs, que le PAID entend mettre en œuvre dans le courant de cette nouvelle année 2012.

Concrètement, la modernisation des ses infrastructures et le renforcement de ses capacités opérationnelle devraient concentrer les dépenses prioritaires du budget 2012, d’un montant cumulé de 11 milliards FD de ce poumon de l’économie Djiboutienne.

Avec comme objectif sur le court terme une compétitivité accrue du PAID qui est appelé à jouer un rôle moteur dans la croissance soutenue du pays.