Economie Djiboutienne

Les observateurs prévoient une croissance économique de 6,5% à l’horizon 2015
2014-08-22 ADI

Les Perspectives Economiques en Afrique (PEA) dont les travaux sont le produit d’une collaboration associant le Centre de Développement de l’OCDE, la Banque africaine de Développement (BAD) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), prévoient "une croissance économique de 6,5% en 2015 à Djibouti."

Il s’agit d’une révélation faite par le célèbre organisme au cours de sa dernière revue dédiée à l’évolution économique des pays du continent noir.

Selon l’Institut spécialisé, la République de Djibouti se voit portée dans une ascension économique continue "boostée par les deux moteurs de l’économie du pays que sont les investissements directs étrangers (IDE) et les activités portuaires."

"Les flux d'IDE reçus au cours de l'année ont dépassé les niveaux record enregistrés entre 2006 et 2008 lors de la construction du terminal à conteneurs de Doraleh. Ils atteignent 18,6% du PIB, la croissance du PIB ayant atteint pour sa part 5,5% en 2013 contre 4,5% en 2012", indiquent les Perspectives Economiques en Afrique.

"La construction d'un terminal minéralier àTadjourah pour l'exportation de potasse, un port d'exportation du sel au Goubet, la voie ferrée reliant Djibouti et Addis-Abeba, un aqueduc pour l'approvisionnement d'eau en provenance d'Éthiopie, une unité de dessalement d'eau de mer, une centrale thermique, une seconde ligne d'interconnexion électrique entre Djibouti et l'Éthiopie et des logements" sont autant de projets d’envergure sur lesquels s’appuie l’activité économique à Djibouti, selon les PEA.

"La réalisation de forages exploratoires géothermiques ainsi que les constructions de ports spécialisés supplémentaires, d'un aéroport et d'une nouvelle voie ferrée" sont également des initiatives importantes qui, de l’avis des PEA, s’ajoutent à la dynamique de croissance permanente que connaît ces dernières années notre pays.

L’Institut d’analyse économique du continent se réjouit que "Djibouti poursuive un tournant important en soutenant la mise en œuvre d'un vaste programme d'investissements en infrastructures visant, d'une part, à valoriser son positionnement géostratégique dans la Corne de l'Afrique, et d'autre part à réduire les contraintes structurelles d'approvisionnement énergétique et hydrique auxquelles il est confronté."

Les PEA décrivent notre pays comme "un carrefour de corridors maritimes importants pour le commerce de marchandises et de pétrole."

En observant la propension djiboutienne à "renforcer son positionnement dans les activités de commerce par rapport aux pays de la sous-région", les PEA confirment les capacités de notre pays à "devenir un hub commercial et économique régional incontournable."