Commerce

Examen de la Politique Commerciale de Djibouti : Le satisfecit de l’OMC
2014-10-26 La Nation

Le ministre délégué au Commerce, Hassan Ahmed Boulaleh, a prononcé deux déclarations au siège de l’Organisation mondiale du commerce(OMC), sis à Genève en Suisse. Des interventions dans lesquelles il a mis en exergue le paysage économique de Djibouti et la stratégie de développement du gouvernement djiboutien.

Il a rappelé que l’évolution de l’environnement économique, depuis le dernier examen, s’est inscrit dans l’objectif de stimulation d’une croissance économique accélérée, créatrice d’emplois, d’amélioration des conditions de vie de la population dans un cadre commercial libéral, ouvert et intégré à l’économie régionale et mondiale.

À la tête d’une forte délégation nationale, le ministre délégué au Commerce, Hassan Ahmed Boulaleh, s’est rendu 22 au 24 octobre 2014 à Genève, en Suisse, où il a pris part aux travaux conjoints du deuxième examen de la politique et des pratiques commerciales de Djibouti et de Maurice. Ces assises se sont déroulées au siège de l’Organisation mondiale du commerce(OMC). Elles sont intervenues dans le cadre du mécanisme d’examen des politiques commerciales institué par l’Accord de Marrakech créant l’Organisation mondiale du commerce. Lequel stipule que tout membre de l’OMC se soumettra à des éclaircissements sur sa politique et ses pratiques commerciales.

Cet examen s’est basé sur un rapport établi par le Secrétariat de l’OMC (WT/TPR/S/305) et sur un rapport établi par le gouvernement de Djibouti (WT/TPR/S/305).

Le ministre délégué au Commerce a prononcé deux déclarations dans lesquelles il a mis en exergue le paysage économique de Djibouti et la stratégie de développement du gouvernement djiboutien.

Il a rappelé que l’évolution de l’environnement économique, depuis le dernier examen, s’est inscrit dans l’objectif de stimulation d’une croissance économique accélérée, créatrice d’emplois, d’amélioration des conditions de vie de la population dans un cadre commercial libéral, ouvert et intégré à l’économie régionale et mondiale.

Les rapports respectifs du secrétariat de l’OMC et du gouvernement de Djibouti ont été examinés par l’ensemble des membres de l’OMC au sein de l’organe d’examen des politiques commerciales (OEPC).

Dans leurs déclarations, une vingtaine d’États membres ont félicité Djibouti pour les améliorations considérables intervenues depuis 2006 dans l’environnement du commerce et des investissements ainsi que la diversification de son économie.

Cet exercice a permis d’évaluer les efforts entrepris par Djibouti pour donner un nouvel élan au développement de son commerce d’une part, et d’autre part d’identifier les moyens d’aider au renforcement des mesures et réformes actuellement en cours et d’assurer leur durabilité.

Djibouti se sent particulièrement encouragée par les messages qui ont été transmis au ministre chargé du Commerce par le directeur général de l’OMC, Roberto Azevedo, qui a exprimé « sa certitude et sa confiance en l’émergence de Djibouti en tant que Singapour de l’Afrique ».

De même, les déclarations de la présidente du comité de l’examen des politiques commerciales, l’ambassadrice de la Malaysie, Mariam MD Salleh, et de l’ensemble des délégations laissaient entendre un satisfecit commun en évoquant la croissance soutenue de la République de Djibouti et sa résistance face aux chocs exogènes qui ont affecté négativement les autres économies du continent.