AFFAIRES

Le Premier ministre reçoit le PDG de la multinationale chinoise Touchroad
2015-02-11 ADI

Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a récu hier le PDG de Touchroad, M. He Liehui, en présence de l’ambassadeur de Djibouti à Pékin, M. Abdallah Abdillahi Miguil.

Au cours de cette audience, l’homme d’affaires chinois a annoncé à M. Abdoulkader Kamil Mohamed que le temps était venu pour sa société de passer à la phase de concrétisation de ses engagements.

M. He Liehui a notamment indiqué que les travaux de construction d’un grand «mall » (centre commercial) démarreront dans les jours qui viennent. Le PM s’est réjoui de la célérité avec laquelle Touchroad a décidé de lancer ce projet et a réitéré à l’investisseur chinois la confiance et le soutien des autorités nationales.

Il convient de rappeler que Djibouti a signé en décembre dernier un accord avec le groupe international chinois Touchroad International Holdings Group en vue de financer d’importants projets touristiques au nord du pays.

L’accord a été paraphé entre le PDG de Touchroad, M. He Liehui et le Premier ministre djiboutien, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, en présence du chef de l’Etat djiboutien, M. Ismail Omar Guelleh.

Cet accord porte sur la construction à Obock d’un chantier naval, ainsi que d’un nouvel aéroport et des hôtels touristiques sur les îles de Ras Syan et des Sept Frères. Le financement de ces projets est confié à la société chinoise Shanghai Touchroad International Group.

Dans un autre volet, cet accord de financement prévoit aussi l’établissement du siège régional du groupe chinois à Djibouti.

Le président de l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti, Aboubaker Omar Hadi était également présent lors de la cérémonie de signature. Pour lui, le choix de Touchroad s’explique par les nombreux atouts de son pays, à savoir sa stabilité politique réputée sur le continent, sa position géostratégique et la libéralisation de son économie.

La société Shanghai Touchroad International Group est déjà présente dans une vingtaine de pays sur le continent africain. Le groupe, qui opérait d’abord sur le marché international de la vente des produits traditionnels de base, s’est désormais tourné vers d’autres secteurs tels que l’exploitation des ressources minières, les activités touristiques, les médias culturels ou encore le secteur financier.