Affaires

A la découverte des opportunités d’affaires en Inde
2017-04-06 La Nation

Une journée de promotion de la destination «Inde» pour les affaires auprès des opérateurs économiques de Djibouti s’est tenue mardi dernier au Kempinski. Le colloque, organisé par l’ambassade d’Inde en Ethiopie en collaboration avec la chambre de commerce de Djibouti, s’est déroulée en présence du ministre de l’économie et des finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, l’Ambassadeur indien à Addis Abeba, M. Anurag Srivastava, le président de la Chambre de Commerce de Djibouti, M. Youssouf Moussa Dawaleh et de nombreux commerçants de la place. Compte rendu… « Faire découvrir à la communauté d’affaires djiboutienne un nouveau marché pour lequel il existerait des opportunités d’affaires certaines ». C’est en ces termes que le président de la Chambre de Djibouti, M. Youssouf Moussa Daweleh a ouvert le colloque sur les opportunités d’affaires en inde. Une initiative louable de l’ambassadeur d’inde en Ethiopie qui arrive à point nommé, au moment où l’inde arrive en sixième position dans les échanges commerciaux avec Djibouti en termes de volume d’importation des produits allant de l’alimentation générale, dont le riz, aux véhicules et en passant par l’habillement ou le matériel électrique et électronique, selon le président de la CCD. M. Dawaleh, a d’ailleurs mis en lumière les nombreuses opportunités en termes de transfert de compétences de haut niveau du fait de la maitrise de technologie dont elle dispose, notamment dans le secteur des services comme le développement des logiciels par exemple. Toujours selon lui, les produits agricoles, abondamment exportés par l’inde, pourraient également intéresser le marché Djiboutien. Autant d’arguments susceptibles de convaincre les entreprises Djiboutiennes à aller à la découverte du marché indien afin de diversifier les sources d’approvisionnements mais aussi pour s’ouvrir de nouvelles opportunités de partenariats. Des propos repris par le ministre de l’économie et des finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, qui a longuement glosé sur ces fameuses opportunités qui se concrétisent à travers les nombreux projets de partenariats liant Djibouti et l’Inde. Le ministre a cité notamment le lancement d’une ligne de crédit visant à appuyer les Petites et Moyennes Entreprises et Industries, sur un financement indien, mais aussi l’ouverture d’un centre d’excellence destiné à la communauté d’affaires, ainsi qu’un chantier de réparation navale entre autres projets. Le ministre de l’économie a enfin souligné les cultures communes et les relations privilégiées entre Djibouti et l’inde. Le président directeur général du groupe Mohan, M. Mayur Khotari (Raju) a pour sa part rappelé les objectifs du séminaire qui vise, a-t-il dit, à à encourager et stimuler les investissements réciproques entre les deux pays, renforcer les partenariats en be to be, c’est-à-dire par pairs entre les entrepreneurs intervenant dans les mêmes secteurs d’activités, et surtout créer une plateforme de dialogue et d’échanges. «Ce forum est un pont entre les entrepreneurs et les investisseurs djiboutiens et indiens » a-t-il lancé. «C’est le moyen de renforcer et accroitre la présence des entreprises et capitaux indiens à Djibouti», a-t-il fait valoir. L’ambassadeur d’inde en Ethiopie, M. Anurag Srivastava, a de son côté fait une présentation sur la dynamique économique de son pays ainsi que les nombreuses opportunités qu’elle offre dont notamment la facilité de faire des affaires dans des secteurs d’activités comme le commerce portuaire, les start-up, les nouvelles technologies, l’industrie pharmaceutique, les équipements médicaux, l’industrie métallurgique et agroalimentaire, mais aussi le tourisme et l’hôtellerie. Ce qui lui a valu de mettre l’accent sur le taux de croissance insolent porté par un dynamisme démographique et une population jeune et volontaire. Une longue présentation qui a permis aux commerçants et hommes d’affaires présents d’avoir une vision très précise des potentialités offertes par le marché indien. Un intérêt qui s’est manifesté par les nombreuses questions afin d’éclaircir certains éléments de la présentation de l’ambassadeur. A l’issue du séminaire, le diplomate indien a annoncé que des voyages d’affaires et des rencontres bilatérales entre les deux communautés d’affaires Djiboutienne et Indiennes seraient organisées dans les meilleurs délais. Des propos confirmés par le président de la chambre de commerce de Djibouti, et le ministre de l’économie et des finances, MM. Youssouf et Ilyas Moussa Dawaleh. Dont acte…