DJIBOUTI / SIFC

Signature d’un prêt de 75 millions de dollars
2016-05-22 La Nation

Une délégation nationale a pris part aux assemblées annuelles de la Banque islamique de développement(BID) que la capitale de l’Indonésie, Jakarta, a abritées du 16 au 19 mai 2016. A l’issue de ces assises, la République de Djibouti a obtenu un prêt renouvelable de 75 millions de dollars américains de la Société islamique de financement du commerce (SIFC). Une filiale de la Banque islamique de développement qui est en charge de promouvoir le commerce des pays musulmans. Le crédit est destiné au financement des importations nationales en produits pétroliers.

Une délégation nationale était partie prenante des 41èmes réunions annuelles de la Banque islamique de développement (BID) qui se sont tenues du 16 au 19 mai 2016 à Jakarta en Indonésie. Celle-ci était conduite par le gouverneur de la Banque Centrale de Djibouti (BCD), Ahmed Osman Ali. La mission djiboutienne comprenait le secrétaire général du Ministère du Budget, Simon Mibrathu, le directeur général de la société internationale des hydrocarbures de Djibouti (SIHD), Omar Assoweh Guedi, et la cheffe du service des relations internationales de la BCD, Hanadi Khaled. A l’issue des assises de Jakarta, la République de Djibouti a obtenu un prêt renouvelable de 75 millions de dollars américains de la Société islamique de financement du commerce (SIFC).

Une filiale de la Banque islamique de développement qui est en charge de promouvoir le commerce des pays musulmans. Le crédit est destiné au financement des importations nationales en produits pétroliers. L’accord de financement a été signé par le secrétaire général du Ministère du Budget, Simon Mibrathu, et le directeur général de la Société islamique de financement du commerce (SIFC), Hani Sonbol. Et ce, rappelons-le, en présence du président du groupe de la Banque islamique de développement, Dr. Ahmed Mohamed Ali. Ce crédit de 75 millions de dollars américains fait suite à un premier financement de 30 millions de dollars américains, consenti en 2015 par la BID.

L’octroi de ce prêt témoigne du succès de l’opération qui a permis de baisser progressivement les prix à la pompe sous les cieux djiboutiens. L’initiative vient démontrer la capacité des autorités nationales à maîtriser pleinement le circuit de l’approvisionnement de notre pays en produits pétroliers.

En connaissance de cause, les membres de la délégation djiboutienne n’ont pas manqué d’exprimer ses remerciements au président de la BID et au directeur général de la SIFC pour leur confiance absolue et leur appui à un projet sensible et complexe au départ mais qui s’est révélé aujourd’hui une réussite. Hani Sonbol s’est en est dit réjoui. Il s’est aussi déclaré disposé à financer d’autres projets de ce type dans différents secteurs que les autorités djiboutiennes lui soumettraient.

Il a été question des engagements pris par la Banque islamique de développement dans le cadre de la faisabilité des multiples volets du projet dénommé « Route de la Soie» ou «Silk Road » en anglais. Dans cette optique, la mission djiboutienne a sollicité auprès de ses interlocuteurs de la BID des soutiens financiers au bénéfice de notre pays compte tenu de sa position géostratégique enviable.