ROUTE TADJOURAH-BALHO

Le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (KFAED) accorde un 3ème prêt de 78.2 millions de dollars à Djibouti pour la route Tadjourah-Balho
2016-11-15 ADI

Wci29ht2vrp20pfs48i%3d&expires=1511191640

Le Koweït, à travers le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (KFAED), vient d’accorder à la République de Djibouti un 3ème prêt complémentaire de 23,000,000 Dinars koweitien (environ 78.2 millions de Dollars américain) destiné à financer l’achèvement des travaux de construction de la route Tadjourah-Balho, baptisée également route Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah.

L’accord en question a été paraphé hier lundi à Djibouti entre le ministre de l'Economie et des Finances, chargé de l’Industrie, M. Ilyas Moussa Dawaleh, et le Directeur général adjoint du Fonds koweitien, M. Hicham Ibrahim Al-Waqyan.

Le nouveau financement comprend les travaux d'ingénierie nécessaires à la construction et au bitumage d’une route asphaltée de 112 kilomètres de long et de 9 m de large, ainsi qu’à l’équipement de la nouvelle voie avec des installations de drainage, de sécurité et de protection contre les inondations.

L'objectif de ce projet s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de développement des infrastructures et vise à appuyer le développement économique et social des régions du Nord du pays, en améliorant les dessertes routières.

Le projet de construction de la route Tadjourah-Balho, vise également à permettre d’assurer des liaisons viables avec la capitale et les pays limitrophes, l’Ethiopie en particulier. En effet, cette nouvelle route devrait contribuer à terme à l’amélioration de l’intégration régionale en faisant de notre pays une plaque tournante des échanges commerciaux avec les pays du COMESA.

Rappelons que le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe (KFAED), avait accordé en 2010 à Djibouti un prêt de 28 millions de dollars, et un second prêt de 52,5 millions de dollars en 2013, pour contribuer au financement du projet de la route Tadjourah-Balho.