Chine / FMI

La Chine reçoit le soutien du FMI pour sa Banque asiatique d'investissement
2015-03-22 La Tribune

Drp1rhswl6sqovmpu4zr9c%3d&expires=1511191618

Près de 35 pays ont rejoint la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), selon le dirigeant intérimaire de cette organisation en phase de création et dont l'idée émane de Chine. Pékin séduit avec sa Banque d'investissement. Christine Lagarde, la dirigeante du Fonds monétaire internationale s'est dite "enchantées" de coopérer au projet de création de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII, ou AIIB en anglais). Elle a en outre affirmé qu'il y existait un "énorme" potentiel de coopération entre son organisation et la BAII lors d'un forum international organisé par Pékin ce dimanche qui réunit notamment les patrons de Ford, Microsoft, IBM ou encore de la banque HSBC. 35 pays rejoignent les fondateurs Avec ce projet, le gouvernement chinois n'a a également su convaincre une trentaine de pays, en dépit des réticences de Washington. D'après Jin Liqun, actuel numéro un de l'organisation en court de création, 35 pays se sont joint au projet d'organisation, dont la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Luxembourg mais aussi l'Inde, l'Indonésie, la Nouvelle Zélande ou encore l'Arabie saoudite