Investissement

L'Afrique du Sud investit massivement dans ses infrastructures
2012-02-22 Lez Monde

Sud-afrique

Le gouvernement sud-africain vient d'annoncer qu'il dépenserait 320 milliards d'euros sur neuf ans pour améliorer les infrastructures du pays. But de la manœuvre : stimuler la croissance et l'emploi en investissant dans l'énergie, le logement, les transports, l'éducation et l'eau.

Le ministre des finances sud-africain, Pravin Gordhan, a déclaré le 22 février que ce programme était "ambitieux mais pas ingérable". Un document du ministère du budget précise que "ces investissements feront sauter des goulets d'étranglement critiques et permettront à l'économie et à l'emploi de croître à un rythme plus rapide".

UN TGV DURBAN-JOHANNESBURG ?

Pretoria veut notamment améliorer les capacités de transport du pays pour mieux écouler les exportations de minerais. Parmi les autres projets, le renforcement du réseau électrique, défaillant, et un TGV entre Johannesburg et Durban.

Le pays entend dépenser 84 milliards d'euros dès les trois prochaines années, principalement dans l'énergie et les transports. Les investissements prévus seraient cofinancés par des institutions publiques de développement et le secteur privé.

L'économie sud-africaine est "en bonne santé", affirme Pravin Gordhan, quand bien même, cette année, la croissance devrait ralentir à 2,7 % et le déficit budgétaire atteindre 4,6 % du produit intérieur brut. De son côté, la dette publique – 36 % du PIB pour 2012, a priori –, va augmenter pour atteindre un pic de 38,5 % en 2014-2015.