Banque de France

Réduction du déficit en avril
2012-06-13 Le Point

Une amélioration qui s'explique par une hausse de l'excédent des revenus versés entre résidents et non résidents, explique la Banque de France.

Le déficit des transactions courantes de la France s'est réduit à 4,2 milliards d'euros en avril après s'être établi à 4,4 milliards en mars, a annoncé mercredi la Banque de France (BdF). Cette amélioration s'explique par une hausse de l'excédent des revenus versés entre résidents et non résidents, a expliqué la Banque de France dans un communiqué.

"Le déficit des échanges de biens (- 6,1 milliards d'euros après - 6,0 milliards le mois précédent, ndlr) et l'excédent des échanges de services (1,6 milliard après 1,8 milliard) se dégradent légèrement. Cette évolution est compensée par une amélioration des revenus (2,7 milliards après 2,2 milliards)", a précisé la BdF.

La balance des transactions courantes est un bon indicateur de la situation d'une économie par rapport au reste du monde. Elle prend en effet en compte les échanges des biens, mais aussi ceux des services, ainsi que les revenus des investissements directs ou de portefeuille et les revenus du travail.

Elle comprend aussi les transferts courants, tels que les versements aux organisations internationales.